Que
cherchez-vous ?

CES 2016, « Vous avez envie de faire partie de cette conversation »

Publié le 7 janvier 2016
CES 2016, « Vous avez envie de faire partie de cette conversation »

A l’occasion de l’un des premiers panels du Consumer Electronics Show 2016  (CES), la CEO de StyleHaul, Stephanie Horbaczewski s’est exprimé à propos du secteur des réseaux multichaînes (MCN), soulignant l’importance des talents, de la qualité des contenus et de mener la conversation.

Chaque année, ils sont des milliers d’experts de nombreuses industries à se réunir à Las Vegas (Nevada) pour le CES, le salon professionnel de l’électronique et de la technologie à la renommée mondiale, qui attire des quatre coins du monde la plupart des entreprises et des professionnels du secteur. Le CES est à la fois un salon professionnel qui sert de vitrine aux toutes dernières tendances et une conférence. Cette conférence a débuté mardi matin avec le panel « MCNS Become MPNS: The YouTube Phenomenon », qui faisait partie du volet Digital Hollywood.

 

Pour lancer la conversation, il a été demandé au Managing Director de BDMIUrs Cete, comment Bertelsmann Digital Media Investments sélectionnait ses cibles. Voici sa réponse : « Pour l’essentiel, nous observons deux types d’entreprises : nous aimons celles qui sont leaders dans un domaine et qui pourraient aussi investir d’autres marchés, mais nous apprécions aussi les entreprises qui ont démontré que leur modèle commercial fonctionnait sur des plateformes différentes ».

 

Dans la suite de la discussion, les membres du panel se sont rendus à l’avis de Stephanie Horbaczewski, cofondatrice et CEO de StyleHaul, pour qui le vocable « réseau multichaîne » ne convient réellement à aucune entreprise puisqu’elles proposent toutes un large éventail de plateformes : « Quel est pour nous le principal élément différentiateur ? Le contenu. Avec StyleHaul nous proposons déjà des plateformes multiples, mais tout l’art est de trouver la plateforme pertinente pour le contenu pertinent ». Cette idée finira par devenir le vrai moteur de la discussion. Stephanie Horbaczewski : « La conversation compte pour nos clients : nous discutons avec les marques et leur recommandons de travailler avec tel ou tel interlocuteur, comme les personnes qui parlent d’elles ou qui évoquent les sujets dans lesquels elles veulent être impliqués ». Adrian Sexton, président intérimaire et COO d’Endemol Beyond USA, a ajouté : « Voilà précisément ce qui rend les MCN uniques : si vous trouvez 100 000 jeunes femmes qui découvrent le rouge à lèvres pour la première fois et que vous êtes une marque de rouge à lèvres, vous avez envie de faire partie de cette conversation ».

 

La base de cette discussion est évidemment de savoir qui crée le contenu, c’est-à-dire qui est le talent face à la caméra. Le CEO d’Ovation, Charles Segars, a déclaré : « Les MCN appartiennent fondamentalement au secteur du talent. Il faut nécessairement du talent et une base de fans importante pour créer du contenu de marque susceptible d’être publié sur YouTube – et c’est là que l’argent entre en ligne de compte. Sur ce point précis, Stephanie a surpassé absolument tout le monde ».

 

Sanjay Sharma, CEO d’All Def Digital, a expliqué : « En définitive, tout ce que nous évoquons n’est pas si éloigné du modèle traditionnel : nous avons la capacité de créer du contenu de haute qualité et, grâce à ce contenu, de développer des publics, de construire une marque, de générer de la propriété intellectuelle, puis de nous appuyer à nouveau sur le modèle traditionnel pour vendre de la publicité ou des droits ». Et Stephanie Horbaczewski d’ajouter : « A mon avis, nous allons assister à un choc frontal entre la TV traditionnelle et les MCN, mais ce sera une collision positive. La collaboration prendra toujours davantage le pas sur la concurrence et le conflit. De nouveaux modes de financement apparaissent et nous n’en sommes encore qu’au début ».

En savoir plus sur : RTL Belgium, CES, Las Vegas, CES 2016
JOBS
Vous êtes curieux et intéressés à nous rejoindre ? Retrouvez ici nos offres d’emplois et stages.